désert

26 mai 2015 - 10 commentaires

Le désert a un avantage : il impose son minimalisme. Il trace un horizon, simple, une ligne sans effet de manche. Puisque rien n’y existe, nous revenons inexorablement à nous, à ici et maintenant. Au fond, l’absence d’artifice, de décor même force les sentiments sans raccourci, le retour à notre vraie nature.

cj_desert_048 3_4 w50 cj_desert_053 3_4 w50 cj_desert_045 4_3 cj_desert_058 3_4 w50 cj_desert_080 3_4 w50 cj_desert_071 4_3 cj_desert_036 3_4 w50 cj_desert_065 3_4 w50 cj_desert_078 3_4 w50 cj_desert_079 3_4 w50

Série réalisée au Contax 645 + Portra 400
Images développées et scannées par Carmencita Film Lab
Date : Avril 2015
Lieu : Abu Dhabi, Emirats arabes unis

10 Commentaires

Michel

Superbe! Je me demandais avec une pointe de sceptisisme ce qui allait résulter de la « chaine humaine », je dois reconnaître que c’est époustouflant.
Tiens, aucune photo de Dubaï ici ?

Reply
michaelferire

@ Michel : Merci ! On a joué la carte de la simplicité. C’était d’ailleurs un de mes mots clés pour éviter de tomber dans le côté parfois « too much » des Emirats, revenir à la beauté de la nature la-bas, l’authenticité du désert, etc. Les images de Dubaï suivront dans quelques temps. J’ai beaucoup beaucoup de matière et je vais donc distiller. Il va y avoir la Suisse, Ibiza, l’Islande, Montréal, New York et Vancouver dans les semaines qui viennent.

Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

tokyo_michaelferire_05 4_3

Le cri

gion kyoto japon geisha 4_3

Geisha

america-312 4_3

Souvenir

various-22 4_3

Combats