émerveillement

9 septembre 2015 - 7 commentaires

Au fond, je crois que rien n’existe, que cela. Rien d’autre que le sable sous nos pieds, l’écume salée entre nos doigts, la lumière sur nos paupières fermées, encore, déjà. S’il ne faut rien espérer c’est précisément parce que tout est là. Le vivant a son propre génie. Une essence face à laquelle même l’imaginaire tout puissant se vide. Le monde, tel qu’il est, tel qu’il advient est inconcevable et, pourtant, il est bien présent. La nature enseigne l’humilité.

01_033 4_3 01_010 3_4 w50 03_024 3_4 w50 07_027 4_3 04_019 3_4 w50 05_007 3_4 w50 05_043 4_3 CA_023_577 3_4 w50 NYC_123 3_4 w50 gv_01_057 4_3 cj_dubai_005 3_4 w50 Ibiza-69 3_4 w50 HawaiiWorkshop-311 4_3 Iceland-287 3_4 w50 Iceland-320 3_4 w50 Ibiza-145 4_3

Série réalisée au Contax 645 + Portra 400
Images développées et scannées par Carmencita Film Lab
Date : avril 2014 à août 2015
Lieux : Islande, Tahiti, Toscane, Moorea, Corse, Hawaii, Vancouver, Ibiza, New York, Vénétie.

7 Commentaires

ZWP

A chaque fois c’est la claque, des couleurs incroyables des textures qu’on croirait toucher du bout des yeux… vraiment magnifique!!! Merci pour ce partage, vos photos me font du bien et m’inspirent beaucoup beaucoup BEAUCOUP :-) bises de Suisse

Reply
michaelferire

@ZWP et Baptiste : Merci !
@Benjamin : Merci ! Oui. Je viens de tester in 6×12 pour faire ce genre de choses directement. On verra les resultats.

Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

tuscany_florence_firenze_michaelferire_photography_07 4_3

De bleu ou d’or

tokyo_michaelferire_05 4_3

Le cri

gion kyoto japon geisha 4_3

Geisha

america-312 4_3

Souvenir