Simple

26 juillet 2015 - 5 commentaires

J’imagine qu’on pourrait penser qu’être spontané relève du laisser aller. En un sens, c’est vrai. J’imagine qu’on pourrait le voir comme une absence de contrainte mentale, comme la victoire du corps sur l’esprit. A mon sens, rien n’est exclusif. La spontanéité féconde est celle qui nait de l’esprit, qui atteint une maitrise technique telle qu’elle intègre le corps même. Quand le corps devient l’outil incontrôlé de l’âme. Un détour direct, une pensée incarnée, une intelligence organique.

cj_dubai_005 3_4 w50 cj_dubai_011 3_4 w50 cj_dubai_050 4_3 cj_dubai_093 4_3 w50 cj_dubai_094 4_3 w50 cj_dubai_052 3_4 w50 cj_dubai_096 3_4 w50 cj_dubai_104 4_3 cj_dubai_097 4_3 w50 cj_dubai_098 4_3 w50 cj_dubai_099 3_4 w50 cj_dubai_112 3_4 w50 cj_dubai_115 3_4 w50 cj_dubai_122 3_4 w50 cj_dubai_153 3_4 w25 cj_dubai_156 3_4 w25 cj_dubai_157 3_4 w25 cj_dubai_159 3_4 w25 cj_dubai_173 3_4 w50 cj_dubai_175 3_4 w50 cj_dubai_129 3_4 w50 cj_dubai_306 3_4 w50 cj_dubai_198 4_3 cj_dubai_205 4_3 cj_dubai_183 3_4 w50 cj_dubai_273 3_4 w50 cj_dubai_216 4_3 cj_dubai_221 4_3 cj_dubai_224 3_4 w50 cj_dubai_262 3_4 w50 cj_dubai_263 4_3 cj_dubai_279 3_4 w50 cj_dubai_287 3_4 w50 cj_dubai_289 3_4 w50 cj_dubai_295 3_4 w50 cj_dubai_282 1_1 cj_dubai_321 3_4 w50 cj_dubai_338 3_4 w50 cj_dubai_351 4_3

Série réalisée au Contax 645 / Mamiya RZ67 + Portra 400
Images développées et scannées par Carmencita Film Lab
Calligraphie et Papeterie : Aurélie Sculier, Ante Scriptum
Date : Avril 2015
Lieu : Dubaï, Ritz Carlton Marina

5 Commentaires

Michel

Sublime.
La magie du lieu et l’élégance des mariés, bien sûr. Mais aussi et surtout un regard qui transcende les instants les plus ordinaires – et ce sont finalement des petites scènes comme se raser ou écrire qui procurent les photos les plus inattendues et les plus créatives.
Merci !

Reply
Baptiste

super contraste! de la simplicité à Dubai..
Pour le coup, je pense que tu étais LE photographe qui leur fallait pour leur mariage, je ne connais pas les mariés mais je suis certains que ce reportage est leur réalité, d’une belle simplicité et d’une douceur de dingue, c’est très pure.

J’aime beaucoup le côté féminin de ton reportage ;)

Pour faire simple, c’est beau.

P.S. la photo avec le lustre est juste superbe, on ressent toute la maitrise

Reply
michaelferire

@ Michel : Merci !
@Baptiste : Cool ! Merci pour ton message ! Ca me touche ! ;)

Reply
Goffard

Hello,

J’adore.
Je pourrais te demander tes mots clé pour ce reportage?
Lorsque j’ai vu l’image au salon où elle écrit et lui tapote, j’ai eu le déclic. Mieux vaut tard que jamais…

C’est drôle, parce que tes images sont super poétiques. Elles sont aussi très contemporaines, bien dans leurs époque et pourtant réalisées avec une technique d’un autre temps…

Il y a un paradoxe a trouver là….

Reply
michaelferire

Hello Sébastien !
Merci pour ton passage et ton commentaire.
Mes mots clés étaient : simplicité, complémentarité, équilibre.
J’ai travaillé aussi autour de 2 oppositions :
– architecture (ligne tendues, construction, répétitions, patterns) vs. organique (palmiers, irrégularités, etc.)
– froid (acier, argenté) vs.chaud (sable, teintes chair, amour)
C’est d’ailleurs pour cette raison que j’y parle d’intelligence organique. La construction et le sensible s’y mêlent et ne font qu’un. Merci pour le commentaire sur mon travail qui me convient très bien. Je travaille ce paradoxe dans tous mes supports actuellement. ;)

Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

tuscany_florence_firenze_michaelferire_photography_07 4_3

De bleu ou d’or

tokyo_michaelferire_05 4_3

Le cri

gion kyoto japon geisha 4_3

Geisha

america-312 4_3

Souvenir