Ibiza-248 4_3

Enrichir les faits d’émotions

Les photographes pensent trop souvent pouvoir s’affranchir de l’aspect narratif en envisageant uniquement l’image par image. C’est, pour moi, une erreur car la narration est un des éléments les plus puissants pour véhiculer une émotion.

A ce niveau, je pense qu’il y a beaucoup à apprendre du cinéma. Il existe une mécanique narrative qui permet de créer le suspense ou de raconter de manière fluide, qui permet de suggérer ou de rendre explicite, de raconter ou de ne faire que montrer. Ce qui importe ici, c’est souvent la séquence des faits.

am_054 3_4 w50 l25

Pour ma part, j’aime associer les images comme elles le sont dans mon souvenir : mélangées, vivantes et vibrantes. Les détails se mêlent aux faits. En réalité, la chronologie importe souvent peu à mes yeux. Bien moins que les couleurs, les ambiances, la lumière et les lignes. Tout ce qui permet de recréer une émotion sera utile. « Tordre » la logique temporelle peut être riche de sens. Imposer une vision graphique aussi. Cela permettra de donner à vos images une valeur différente. Cela enrichira le discours en le rendant moins linéaire.

pm_021 4_3 w25 pm_052 4_3 w25 pm_110 4_3 w25 pm_056 4_3 w25

– Il faut que vos images se répondent. Pensez textures, formes, lignes et couleurs; émotions, avant de penser chronologie.-

Le lien peut être d’une autre logique. Il peut être lié à leur esthétique (récurrence de formes, de lignes, de couleurs), systémique (connexions par thèmes par exemple), etc. A mon sens, le choix de la rigueur temporelle est le choix le moins riche. Retenez que rien n’est plus subjectif que la mémoire. La mémoire retient par bribes, des détails insignifiants, des regards, un geste, une lumière, un son, un parfum.

Vos images doivent aussi transmettre ça !

Vous souhaitez être tenu au courant des actualités ? Inscrivez votre adresse mail ici :

Laisser un Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *